Thanks for the dance

Thanks for the dance dans A la santé du feu et à la flamme Leonard%2BCohen%2B5

 

 

Léonard Cohen a voulu cet album « Thanks for the dance », publié trois ans après sa mort. C’est donc là son dernier message, et il n’est pas vraiment joyeux ! Le fond noir uniforme de la pochette illustre la noirceur absolue des propos, mais fait paradoxalement ressortir la brillance du titre en lettres d’or sur la couverture, et des petits dessins et symboles en page intérieure. Il en est de même du texte de « The Hills » où il se décrit, avec une impressionnante lucidité, face à la mort prochaine, mais évoque, aussi avec pudeur, le devenir de son œuvre indissociable de son être, inachevée et éternelle à la fois. Il nous laisse encore, au passage, une de ces étincelles de l’esprit qui le caractérise, en logeant la liberté dans les failles de la volonté (“My will cut in half And freedom between”). A méditer en écoutant sa voix désormais universalisée.

 

 

Les commentaires sont fermés.

So Sad Poems |
Poemesecarlates |
Partouslestemps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | DON JUAN
| La voix de la vie
| Lamanmarie