Recueil

 37 1500 apr. J.-C. – 1699 apr. J.-C.

24 500 apr. J.-C. – 1499 apr. J.-C.

Langue

 83 Persan

13 Arabe

 Institution

 65 Bibliothèque du Congrès – 6 Musée des arts Walters

 Les couplets spirituels

La contribution la plus importante de l’éminent poète et mystique iranien Jalāl ad-Dīn Muhammad Rūmī (plus connu sous le nom de Mawlānā en persan et de Rûmî en français, 1207–1273) à la littérature persane est probablement sa poésie, et plus particulièrement son célèbre ouvrage Masnavi (Les couplets spirituels). Cette œuvre, considérée comme l’exposé en vers le plus long sur le mysticisme toute langue confondue, aborde de nombreux problèmes complexes de métaphysique, de religion, d’éthique, de mysticisme, etc., et se propose de les résoudre. Masnavi met en …

Contribution Bibliothèque et archives nationales de la République islamique d’Iran

 

Recueil de Molla Sadra

Muḥammad ibn Ibrāhīm Ṣadr al-Dīn Shīrāzī (1571–1640), plus connu sous le nom de Molla Sadra, fut le philosophe, théologien et mystique islamique persan qui mena la renaissance culturelle iranienne au XVIIe siècle. Figure de proue du mouvement illuminatif, ou ishrâqî, école de philosophes mystiques, Molla Sadra est généralement perçu par les iraniens comme le plus grand penseur que l’Iran ait produit, et il est probablement le philosophe le plus important et le plus influent du monde musulman des quatre derniers siècles. Il appartient à l’école de …

Contribution Bibliothèque et archives nationales de la République islamique d’Iran

Le livre des rois

 

Shahnameh Baysonqori est un exemplaire de Shahnameh (Le livre des rois), composé par le poète iranien hautement vénéré Abū al-Qāsim Firdawsī (940–1020). L’importance de Shahnameh dans le monde de langue persane est comparable à celle de l’épopée d’Homère en Occident. Le livre raconte en vers l’histoire mythologique de la Perse antique, et inclut des contes de héros et de personnalités célèbres de l’histoire iranienne, de l’époque légendaire au règne d’Yazdgard III, dernier roi de la dynastie sassanide, au VIIe siècle. Ces …

 

Anthologie d’Ḥakīm Ruknā Masīḥ

 

Ce diwan (recueil de poèmes arabes ou persans, généralement de la main d’un seul auteur) en persan, dont les poèmes furent probablement dictés par l’auteur Ḥakīm Ruknā Masīḥ, médecin et poète, à son calligraphe, date de 1638. Ḥakīm est un terme honorifique désignant un homme sage ou un médecin. Masīḥ (le chrétien), qui est mentionné à d’autres reprises dans le manuscrit, était un pseudonyme de l’auteur. Le manuscrit en quatre sections est composé de qasidas (odes), de ghazals (poèmes lyriques), de rubaiyat (quatrains) et de muqatta …

Contribution Bibliothèque scientifique centrale de l’Université nationale V.N. Karazine de Kharkov

Recueil de poésie et de prose persanes

 

Ce manuscrit en persan est un texte soufi sans titre sur la méditation, contenant tant de la poésie que de la prose. Il fut achevé au début de l’année 1520, sans doute à Hérat (Afghanistan actuel) ou à Mashhad (Iran actuel). Le colophon, qui est en arabe, donne le nom du scribe, Mīr ‘Alī Ḥusaynī Haravī (1476-1543 environ). Le manuscrit est sur un papier rigide de couleur crème incrusté sur un papier de marge couleur crème clair (feuillets 1 à 8) ou bleu-verdâtre clair, et l’écriture est encadrée …

 

Recueil de poèmes de Kalīm

Abū Ṭālib Kalīm Hamadānī (ou Kāshānī ; mort en 1651, soit l’an 1061 après l’Hégire) fut l’un des poètes persans les plus notables du XVIIe siècle. Né à Hamadan (aujourd’hui en Iran), il aurait toutefois passé une grande partie de sa vie à Kashan (également en Iran), d’où le nom de Kāshānī. Il étudia à Kashan et à Chiraz, avant de s’installer en Inde pour servir auprès du souverain moghol Jahangir (règne : 1605–1627). Abū Ṭālib fut ainsi l’un des nombreux lettrés et …

 

Recueil de poèmes de Shāhī

Dīvān-i Shāhī (Recueil de poèmes de Shāhī) est un divan (recueil) de vers d’Amīr Shāhī Sabzavārī (mort en 1453, soit l’an 857 après l’Hégire), éminent poète persan de l’ère timouride, qui composa dans de nombreuses formes classiques de la poésie persane. La poésie d’Amīr Shāhī appartient à la tradition de la poésie amoureuse mystique persane. Les poèmes du recueil sont des ghazal (forme métrique exprimant la douleur de la perte et la beauté de l’amour), des qaṣīda (poèmes lyriques) et des rubā’ī (quatrains …

 

Recueil de poèmes d’Aisha Durrani

Cet ouvrage publié à Kaboul est une impression lithographique. Il s’agit d’un recueil de poèmes d’Āyisha Durrānī, poétesse afghane issue de la famille Durrani, active pendant la seconde moitié du XIXe siècle. Les poèmes incluent des qasidas (forme lyrique) et des ghazals (forme métrique exprimant la douleur de la perte et la beauté de l’amour), et ils sont organisés par ordre alphabétique selon la qāfiya (effet de rime). Le recueil fut compilé sous le règne d’Abd al-Raḥmān Khān, émir d’Afghanistan entre 1880 et …

 

Les poèmes diserts et gracieux de Sardār Ghulām Muḥammad Khān, également appelés Dīwān de Ṭarzī Ṣāḥib Afghān

Cet ouvrage est un recueil de compositions (principalement en vers) par Ghulām Muḥammad Khān (1830–1900), éminent intellectuel afghan du XIXe siècle, de langue pachto. Connu sous le pseudonyme Ṭarzī (le styliste), Ghulām Muḥammad Khān appartenait à l’importante tribu des Barakzaï de Kandahar. L’introduction, ou dībācha, de cet ouvrage comporte le récit de l’exil d’Afghanistan de Ghulām Muḥammad Khān et de sa famille en 1882, ordonné par l’émir ‘Abd-al-Raḥmān (règne : 1880−1901). Le récit notable et détaillé de la vie de cette famille hors …

 

Deux des ouvrages du maître Jāmī sur la prosodie et un traité anonyme d’astronomie

Ce manuscrit persan daté de 1025 après l’Hégire (1616) contient deux œuvres sur la prosodie écrites par Nūr al-Dīn ‘Abd al-Rahmān Jāmī (1414–1492), ainsi qu’un ouvrage d’astronomie incomplet et anonyme. Jāmī, grand poète, érudit et mystique persan, vécut la plus grande partie de sa vie à Hérat, aujourd’hui en Afghanistan. Les 69 feuilles du manuscrit sont composées de différents papiers teintés, respectivement de papier vergé fin et rose (folios 1a−31b), de papier vergé crème (folios 32a−35b), de papier vergé rose (folios 36a−37b …

 

Sélections de Shāhnāmeh de l’érudit Abū al-Qāsim Firdawsī, qu’il soit béni et que ses péchés soient pardonnés

Ce manuscrit du début du XVIIe siècle contient des sélections de Shāhnāmeh (Le livre des rois), œuvre épique et historique de la littérature persane composée à la fin du Xe siècle par le poète Abū al-Qasim Firdawsī (940-1020). Cette épopée tant appréciée de la Perse préislamique (aujourd’hui l’Iran) fut très populaire en Perse, en Afghanistan et en Asie centrale. Le manuscrit contient trois peintures de la taille d’une demi-page montrant différentes batailles. Une introduction et une table des matières (feuillets 1b-6b) précèdent le texte, qui …

 

Recueil de poèmes de Tarzi

Diwan-i tarzi (Recueil de poèmes de Tarzi) contient des vers de Ghulām Muḥammad Ṭarzī (1830−1900), abordant pour la plupart la piété, l’éthique, la politique et la société en Afghanistan au XIXe siècle. Issu d’un milieu distingué, Tarzi appartenait à la branche des Mohammadzaï de la famille Durrani, une des deux principales lignées pachtounes afghanes, l’autre étant les Ghilzai. En raison de leurs liens avec Mohammad Ya’qub Khan, Tarzi et sa famille furent expulsés d’Afghanistan en 1882−1883 par Abdur Rahman Khân, parent de …

 

Œuvres complètes du mollah Rahmat Badakhshani

Divan-i Mullah Rahmat Badakhshani (Œuvres complètes du mollah Rahmat Badakhshani) est un divan de Khwaja Rahmat Ullah Badakhshani, poète de la fin du XIXe siècle, originaire du Badakhshan, en Afghanistan. Les poèmes de la principale partie du livre sont composés dans différentes formes de ghazal (vers lyriques). Ils incluent notamment des ghazal-e char dar char (ghazals groupés quatre par quatre), des ghazal-e ka tama-e huruf ash hech nuqta nadara (poèmes ghazal où les mots ne sont marqués d’aucun signe diacritique) et des ghazal-e laf-o nashr-e muratab (où le …

 

Shahnameh

Shahnameh (Le livre des rois) fut composé par l’éminent poète iranien Abū al-Qāsim Firdawsī (940–1020). Le livre raconte en vers l’histoire mythologique de la Perse antique, et inclut des contes de héros et de personnalités célèbres de l’histoire iranienne, de l’époque légendaire au règne d’Yazdgard III, dernier roi de la dynastie sassanide, au VIIe siècle. Considéré comme l’épopée nationale de l’Iran, le livre jouit d’une grande popularité dans le monde persanophone. Cet exemplaire manuscrit fut réalisé en Inde au XVII …

 

Toutes les nouvelles choses sont exquises, grâce au Seigneur Bienfaisant ;  souvenir d’amis proches

Sayyid Ahmad Vasliĭ (ou Seyyed Ahmad Wasliĭ) Samarkandiĭ (1870−1920 env.), érudit, écrivain et professeur, fut actif à Samarcande (aujourd’hui en Ouzbékistan) au début du XXe siècle. Associé au mouvement de réforme de l’islam appelé jadidisme, qui se développa dans l’Empire russe à la fin du XIXe siècle et au début du XXe, Sayyid Ahmad Vasliĭ soutenait les nouvelles méthodes d’enseignement tout en se montrant prudent concernant les réformes sociétales plus vastes. Il écrivit en ouzbek, en arabe et en persan, abordant des …

 

Œuvres complètes d’Hakim Sanaï

Kitāb-i mustaṭāb-i Kullīyāt-i (Œuvres complètes d’Hakim Sanaï) est un recueil des œuvres poétiques d’Abu al-Majd Majdud ibn Adam Sanai Ghaznwai (mort en 1150). Plus connu sous le nom de Sanaï, Abdul Majd, fameux érudit classique persan du Moyen Âge, également mystique et poète, serait né et mort à Ghazni (actuellement une province du sud-est de l’Afghanistan), et aurait vécu dans le Khorasan. Sanaï, premier poète à avoir composé en persan des qasida (odes), des ghazal (poèmes lyriques) et des masnavi (couplets en rimes), est également célèbre pour …

 

Couplets rimés spirituels de Rûmî

Masnavi-e Manawi (Couplets rimés spirituels de Rûmî) est le célèbre recueil de poésie de l’érudit soufi mystique et extatique du Moyen Âge Mawlānā Jalāl al-Dīn Rūmī (1207−1273), appelé Mowlana ou Mawlānā Jalaluddin Balkhi en Asie centrale, en Afghanistan et en Iran, et Rûmî en Occident. Ce manuscrit persan en écriture nasta’liq est une copie complète, incluant les six volumes et datant du XVe siècle, de Masnavi. L’ouvrage comporte des récits, des homélies et des commentaires. De nombreuses histoires mettent en scène des personnages de théâtre …

Contribution Bibliothèque du Congrès

Poèmes des abondants bienfaits avec chronogrammes, par Sardār Ghulām Muḥammad Khān, appelé Ṭarzī Ṣāḥib Afghān, accompagnés de ses chronogrammes

Poèmes des abondants bienfaits avec chronogrammes, par Sardār Ghulām Muḥammad Khān, appelé Ṭarzī Ṣāḥib Afghān, accompagnés de ses chronogrammes

Cet ouvrage est un recueil de poèmes sous forme de qaṣīda (ode), composés par Ghulām Muḥammad Khān (1830–1900), éminent intellectuel afghan du XIXe siècle, de langue pachto. Connu sous le pseudonyme Ṭarzī (le styliste), il appartenait à l’importante tribu des Barakzaï de Kandahar. En 1882, après être tombés en disgrâce auprès du souverain afghan l’émir ‘Abd-al-Raḥmān (règne : 1880−1901), Ghulām Muḥammad Khān et sa famille furent expulsés d’Afghanistan. Il passa trois ans à Karachi, puis immigra à Damas, à l’époque dans l’empire Ottoman …

 

Le mémorial appelé la plus grande prairie fleurie

Tadhkirah-i gulzār-i A’ẓam (Le mémorial appelé la plus grande prairie fleurie) est un recueil biographique de poètes et de leur œuvre poétique. Il appartient au genre du tadhkira (mémorial) de la littérature persane et indo-persane. L’auteur, Muḥammad Ghauth Khān, naquit le 29 dhou al hijja de l’an 1245 après l’Hégire (25 août 1824) à Chennai, en Inde, et fut le dernier nawab du Carnatique. Dans l’introduction de Tadhkirah, Muḥammad Ghauth Khān raconte qu’après avoir écrit un premier ouvrage biographique, Ṣubḥ-i Waṭan (L’aube de …

 

Diwan-e de la chaîne d’or

Diwan-e Silsilat al-Zahab (littéralement, Le recueil de la chaîne d’or) est un ouvrage littéraire persan en vers. Il fait partie d’une collection littéraire en sept volumes de Mowlana Noor al-Din Abd al-Rahman Jami (1414−1492), célèbre érudit et poète soufi persan. Cette collection, appelée Haft awrang (Les sept trônes), constitue l’une des premières œuvres majeures de Jami. Le premier volume, le plus long, fut composé entre 1468 et 1486. La copie manuscrite présentée ici semble incomplète, car le dernier récit en vers sur les érudits et les …

 

Versets en persan et tchaghataï

Ce fragment calligraphique contient des vers en perse et en chaghatay (turc parlé en Asie Centrale). Un poème lyrique persan(ghazal)est écrit dans les panneaux rectangulaires horizontaux supérieur et inférieur. Un autre ghazal semble être écrit en diagonale dans les colonnes verticales de droite et de gauche. Les deux ghazals ont été écrits par le célèbre poète persan Shaykh Sa’di (mort en 1292) et abordent des questions morales. Dans le panneau central du texte, des vers en chaghatay sont écrits en graphie nastalique noire sur papier beige, entourés …

 

Ghazal par Saadi

Ce fragment contient une calligraphie de ghazal (poème lyrique), du poète perse Saadi Cheikh (mort en 1292 [691 AH]). Les versets décrivent un amoureux à la recherche de sa bien-aimée, il prie pour qu’elle revienne à lui. Les versets sont écrits en graphie nasta’liq c’est un script utilisant en encre blanc, bleu, rouge, jaune sur un papier bleu. Encres Rangin (en couleur) ajoutant une large palette à la composition et se retrouvant dans un grand nombre de calligraphies produite au cours du 16ème siècle. Les coins laissés …

 

Versets par Jami

Ce fragment calligraphique comprend des versets du poète perse, Jami (mort en 1492 [897 AH]), dont le nom complet, Mawlana ‘Abd al-Rahman Jami, est en tête de liste. Dans d’autres scripts plus importants apparaît un ghazal (poème lyrique), dans lequel un amant soupire par rapport au manque de nouvelles de sa bien-aimée. Les cadres relatifs au texte central sont entourés à droite et à gauche par des panneaux lumineux et possèdent un ruba’i (quatrain pentamètre iambique) écrit en de plus petits scripts. Le quatrain encourage l’amour véritable …

 

Ghazel d’Asifi

Ce fragment calligraphique comprend une variété de ghazals (poèmes lyriques) provenant d’un Recueil de Poèmes (Divan) du poète perse Asifi. Un élève du célèbre poète Jami (mort en 1492 [897 AH]), à Herat, Asifi, est resté dans la capitale jusqu’à sa mort (1517 [923 AH]), pendant et après les invasions ouzbèkes. Ces versets se trouvant devant et derrière le fragment dépeignent les complaintes et la douleur d’un amoureux suite à sa séparation avec l’objet qui était cher à son coeur. À la fin du premier verset …

 

Prières pour la sécurité et la réussite

Ce fragment calligraphique comprend des versets en perse priant pour le bien-être du protecteur et la prospérité de son royaume. Les versets énoncent : « Que le monde soit (votre) fortune et le firmament (votre) ami / Que le créateur du monde (Dieu) (vous) protège / Que toutes vos entreprises connaissent le succès / Que le Dieu du monde veille sur vous / Que votre cœur et votre royaume soient rassemblés et bien fréquentés / Que la division épargne votre royaume. »Les versets sont rédigés en écriture nasta’liq sur papier beige. Ils sont entourés de festons …

 

Vers d’Hilālī

Ce fragment de calligraphie est composé de trois panneaux contenant des textes en caractères nasta’liq. Un texte est écrit à l’encre noire sur du papier bleu, un autre à l’encre blanche sur du papier beige avec deux triangles enluminés (ou onglets) dans les angles supérieur et inférieur, et un troisième (au bas de la page) écrit à l’encre noire sur du papier beige. Ces trois panneaux furent découpés et disposés ensemble dans un cadre doré, puis collés sur une feuille de papier plus grande, décorée de …

 

Trois bayts (versets) à un être cher

Ce fragment de calligraphie comprend trois vers baytsde poésie sur le panneau de texte principal et dix vers autour de ce panneau, avec un cadre décoré de motifs de vignes et de feuilles d’or. L’ensemble de cette calligraphie est collée à un papier bleu orné de motifs géométriques et végétaux soulignés d’or. Le panneau de texte central est surmonté d’un panneau rectangulaire enluminé et d’un triangle décoratif dans le coin supérieur gauche. Les versets du panneau central sont écrits en graphie nasta’liq sur …

 

La séduction du monde

Ce panneau de calligraphie comporte trois rubā’iyāt (quatrains en pentamètre iambique) en caractères nasta’liq sur des morceaux de papier beige ou bleu, découpés et collés sur une feuille d’un mourakka (album) de calligraphies. Le quatrain dans le panneau en haut à gauche, écrit à l’encre noire sur une feuille crème décorée de motifs de vignes peints d’or, indique : « Celui dont le cœur est séduit par le monde / Évitez(-le) en raison de la fierté de son ignorance / Saisissez plutôt la main de la (personne) qui …

 

Anthologie poétique

Ce manuscrit, datant très probablement de la deuxième moitié du 19e siècle, est une anthologie de poèmes du grand poète persan Urfi, qui a vécu et travaillé à Mughal (Inde) à la fin du 16e siècle (mort en 1591), et est resté célèbre pour ses qasidas (odes) splendides, à la profonde mélancolie. Urfi a eu une grande influence sur le développement de la poésie en Turquie et dans tout l’Empire ottoman. Ce manuscrit appartient à la Collection Bašagić, composée de manuscrits islamiques, qui se trouve à la bibliothèque de …

Contribution Bibliothèque universitaire de Bratislava

 

Anthologie de la poésie de Rûmî

Divan-i Mawlavī Rumi (Anthologie de la poésie de Rûmî) est un recueil du grand poète persan Jalāl ad-Dīn Muḥammad Rūmī, plus connu sous le nom de Mawlānā en persan et de Rûmî en français (1207–1273). Le recueil comprend des poèmes du soufisme, des supplications et de la philosophie. Le manuscrit ne comporte pas de page de titre. Tous les poèmes sont distincts et indépendants, et le nom du poète apparaît à la fin de la plupart des poèmes. On ne sait rien du copiste, bien que l’on pense …

Contribution Bibliothèque Allama Iqbal, Université du Cachemire

 

Livre d’Akbar

Akbar Namah (le livre d’Akbar) est un traité historique sur le règne d’Akbar en Inde, écrit par Ḥamīd ullah Shāhabādī Kashmirī, poète et historien réputé du Cachemire, en Inde. Jalaluddin Muhammad Akbar (1542–1605), aussi connu sous le nom d’Akbar le Grand, était un empereur moghol qui régna sur l’Inde de 1556 à 1605. Le manuscrit est l’œuvre d’un copiste inconnu du XIXe siècle. Les marges du manuscrit sont ornées d’incrustations dorées sur chaque page ; la première page est particulièrement décorée …

 

Shirin et Khusraw

Shirin va Khusraw (Shirin et Khosro) est une histoire écrite au XIIe siècle par Cheikh Nizami Ganjavi (env. 1140-1202), basée sur une légende tirée du Shah Nameh (Livre des rois), l’œuvre épico-historique de la littérature perse réalisée à la fin du Xe siècle par le poète Ferdowsi (env. 940–1020). La légende était bien connue avant Ferdowsi et fut plus tard romancée davantage par des poètes persans. L’histoire choisie par Nizami fut commandée par le sultan seldjoukide Toghrul et son frère Qizil Arslan, et leur fut dédiée. Cette …

 

La vie du Prophète

Maghāzī al-Nabī (La vie du Prophète) décrit la vie du prophète Mahomet de manière poétique. L’œuvre originale fut rédigée par un célèbre érudit arabe et persan du Cachemire, Ya‘qub Ṣarfī (1521–1595). Cette œuvre poétique et biographique unique, transcrite en deux colonnes sur chaque page du manuscrit, comporte des supplications et des eulogies destinées au prophète de l’Islam. Chaque colonne est bordée de lignes incrustées d’or. L’écriture du manuscrit est claire et distincte.

 

Traité sur les règles et les mètres de la poésie

Risalat-i‘Urūḍ va Qafiyah (Traité sur les règles et les mètres de la poésie) parle des règles et des conventions à suivre pour écrire de la poésie de qualité. Le manuscrit, copié au Cachemire (en Inde) en 1677 (1088 A.H.) à partir du travail d’un auteur inconnu, discute des différents aspects de l’écriture de la poésie et explicite les différents éléments et considérations pris en compte pour la création de poèmes de qualité.

 

L’explication de l’abrégé du calcul

Le manuscrit présenté ici préserve un commentaire approfondi sur le traité de mathématiques du XVIIe siècle Al-Ḫulāṣa fī al-Ḥisāb (L’abrégé du calcul), composé par Bahā’ al-Dīn Al-’Amilī (1547–1621), l’un des intellectuels majeurs de la Perse séfévide (aujourd’hui l’Iran) de cette époque. Né à Baalbek (aujourd’hui au Liban), Al-‘Amilī fut une personnalité importante dans de nombreux domaines du savoir, notamment la théologie, le mysticisme, la poésie, l’astronomie, les mathématiques et l’architecture. Sa principale contribution aux mathématiques, le célèbre Al-Ḫulāṣa …

 

Début de « Khosro va Shirin » de Nizami

Ce feuillet enluminé contient la louange d’introduction dar tawhid-i Bari (à Dieu et à son unicité, ou sur l’Unicité du Créateur) du second livre du Khamseh (Quintette) de Nizami Ganjavi, intitulé Khosro va Shirin. Il continue le texte des deux premiers feuillets du livre, aussi conservés à la Bibliothèque du Congrès, et complète ainsi la louange de Dieu typiquement incluse au début de chaque livre du Khamseh. La première section est ensuite suivie, comme sur ce feuillet, par un examen de la istidlal (preuve) de la présence de …

 

L’évanouissement de Leila et Majnoun du « Khamseh » de Nizami

Ce feuillet dépeint un passage célèbre de l’histoire tragique de Leila et Majnoun décrite dans le troisième livre du Khamseh (Quintette) de Nizami Ganjavi. Séparés de force par l’animosité réciproque de leurs tribus respectives, des mariages forcés et des années d’exil dans des régions sauvages, les deux amants infortunés se retrouvent pour la dernière fois avant qu’ils ne meurent tous deux, grâce à l’intervention d’un messager âgé de Majnoun. En se revoyant dans une palmeraie à l’extérieur du camp de Leila, ils s …

 

« Goulistan » de Sadi

Ce fragment comprend le début de Goulistan de Sadi (Le jardin des roses) au recto, ainsi que la dernière page de l’œuvre au verso. La première page comprend le titre de l’œuvre à l’encre blanche sur un fond bleu décoré de spirales de feuilles orange. Le reste du panneau supérieur enluminé contient des fleurs entrelacées et des panneaux dorés sur un fond bleu. Œuvre didactique en prose et en vers, Goulistan fut écrite en 1258 par le poète et prosateur persan Cheikh Sadi Shirazi (1213–1292 env …

 

Versets fragmentaires

Ce fragment de calligraphie est en très mauvais état. Les quatre versets de poésie persane sont interrompus par de grands trous dans le papier. Toutefois, quelques mots sont encore lisibles : « [Je veux] revoir ton visage / voir ta beauté…. fait ma fortune / Main… sans fin / [leur] présence a rendu (mon) cœur et mes yeux contents. » Un panneau doré collé est présent dans le coin supérieur droit, alors que le coin inférieur droit contient le nom tronqué du calligraphe, Safi al-Housseini. Le calligraphe est autrement inconnu ; il peut avoir été actif en …

 

Poème persan fragmentaire

Ce petit fragment de calligraphie comprend une ligne de poésie décrivant la passion d’un amant secret : « Hier, je suis passé à côté de toi rapidement de peur des autres. » Le texte est exécuté en écriture nastaliq noire sur un papier marron. Il est encadré de bandes de nuages et placé sur fond doré rempli de motifs décoratifs subtils. Plusieurs panneaux enluminés encadrent les lignes horizontales du haut et du bas, alors que deux bordures noir et or décorent les lignes verticales droite et gauche du panneau de texte. La …

 

Versets du « Divan » de Nizami

Ce fragment de calligraphie comprend plusieurs versets du Divan (Recueil de poèmes) de Nizami (1140 ou 1141 – 1202 ou 1203). Après une invocation de Dieu initiale, les versets décrivent comment certaines choses et personnes remplissent un rôle particulier dans le monde : « Pour chaque idole qu’ils ont fabriquée / Ils ont cousu une robe de la taille de son corps / Tout le monde ne peut pas être le confident du pouvoir / Tous les ânes ne peuvent pas porter Jésus. » Les versets sont exécutés à l’encre marron foncé sur un papier …

 Louange (Madh) à Ali

Ce fragment de calligraphie comprend quatre lignes de poésie chiite encourageant le talib (chercheur) à puiser une connaissance spirituelle de Dieu en comprenant Ali, le gendre du Prophète. Les versets indiquent : « Ô chercheur, recherche le secret de la vérité (Dieu) de (ses) noms / Du nom, recherche la quintessence de ce qui est nommé / De l’essence d’Ali, récite le nom de l’Exalté / Et du nom d’Ali, recherche la faveur du Très-Haut. » Ces versets tirent de la dichotomie symbolique entre al-ism (le nom) et al-musammah (le nommé) et …

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

So Sad Poems |
Poemesecarlates |
Partouslestemps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | DON JUAN
| La voix de la vie
| Lamanmarie